Apologie de la fuite

le vendredi 6 septembre à 16 h 00, Maître Voltaire accueillait les dix personnes qui avaient été sélectionnées pour un jeu qui pourrait leur permettre, leur avait-on dit, de gagner l’île de Roch Brocéliande, d’une valeur de deux millions d’euros, au large des côtes de Lézarideu.

La traversée dans le petit chalutier transformé en bateau de promenade en mer fut de courte durée. Les dix personnes montées à bord étaient toutes en couple. Elles se saluèrent poliment, mais n’échangèrent que très peu, attendant certainement d’avoir de plus amples informations sur les modalités avant de s’engager. Elles imaginaient certainement devoir faire des alliances et pour cela, il était préférable d’attendre d’en savoir un peu plus.

Une fois l’ensemble des passagers débarqués, notaire y compris, le bateau leva l’ancre et regagna la côte. Les participants du jeu regardèrent la petite embarcation s’éloigner comprenant qu’ils n’avaient désormais aucun moyen de partir apercevant les reliefs du continent se dessiner à peine à l’horizon. L’île était de très petit taille, on aurait pu en faire le tour en moins d’une demi-heure. Au centre, sur une petite bute, il y avait une maison qui paraissait de très grand standing. Maître Braban précéda les invités sur un chemin escarpé jusqu’à la demeure et les pria d’entrer dans le grand salon. Chacun s’installa confortablement dans un des canapés en cuir disposés en demi-cercle dans la pièce. Tous étaient impatients que le notaire dévoile enfin les modalités du jeu. Dans le salon, il y avait une dizaine de personnes déjà présentes, debout le long des murs, toutes vêtues de costumes sombres et de chemises blanches. Alain observait tout, à la fois par nature et par déformation professionnelle. Il nota huit hommes et deux femmes. Il se dit qu’ils ressemblaient aux « men in black ». Il remarqua aussi qu’il n’y avait aucune équipe de télévision. Cela lui parut très curieux, sachant qu’il devait normalement s’agir d’une émission de télé-réalité. Il se dit que les caméras étaient probablement dissimulées, çà et là, dans la maison et que leurs moindres faits et gestes étaient épiés. Le notaire prit place devant un mur blanc, sur une petite estrade et commença un discours :

« Bonjour madames et messieurs, je vous remercie d’être venus sur l’île de Roch Brocéliande. Je ne vais tourner autour du pot, il ne s’agit pas d’un jeu, nous … »

Un tollé général se déclencha dans la salle. Certains s’étaient levés. D’autres se tournaient dans tous les sens pour observer autour d’eux. Les uns criaient, d’autres attendaient patiemment que le notaire donne plus d’explications. Les individus en noir s’étaient mis sur le qui-vive prêt à intervenir, si certains commençaient à devenir vindicatifs. Il était désormais certain pour Alain qu’il s’agissait d’agents de sécurité.

« Mesdames, messieurs, s’il vous plaît, laissez-moi continuer, je vais vous expliquer… s’il vous plaît, allons un peu de calme, … s’il vous plaît … »

Le calme finit par revenir, et le notaire continua son exposé.

« Mesdames, messieurs, vous avez été choisis parmi de nombreuses personnes pour vos qualités particulières. Ce que je vais vous exposer est confidentiel‑défense. Ce lieu est hautement sécurisé. Il est à l’abri des regards indiscrets. Ici, toute écoute radiophonique, est impossible, car le site est équipé de brouilleurs multifréquences sur toutes les bandes radio et vidéo. C’est pour cela que ce stratagème a été exécuté pour vous amener ici. Rien ne pouvait vous être révélé avant. »

Il régnait désormais une atmosphère de thriller noir, il y avait un silence de mort, et on aurait pu entendre une mouche voler, mais tout insecte était exclu par de puissants filtres afin qu’aucun nanodronne ne puisse entrer dans le périmètre de sécurité du complexe. Plus personne n’osait bouger.

« Comme je vous le disais, vous êtes là, car l’humanité a besoin de vous ! déclara le notaire,

— Il y va fort ! Qu’est-ce que cela cache ? pensa Sébastien d’un naturel toujours très méfiant

— Donc si je comprends bien, il n’y a pas d’île à gagner ? demanda Stéphanie qui trouvait la plaisanterie de très mauvais fout,

— À mon avis, l’île on l’a gagnée, mais en bateau ! Et apparemment, il faudrait être champion de natation pour en repartir, lança, Mario, un brin sarcastique,

— Et bien moi je ne trouve pas ça drôle », bougonna Michaël qui se demandait où tout cela allait les mener.

Le notaire attendit que tout le monde se calme un peu et reprit ses explications.

« Je vais tout vous dire, mais avant, il faut que je vous parle de l’état de notre planète. Nous sommes en 2019. Toutes les études sérieuses le confirment, en 2050, la terre sera devenue inhabitable en surface. Le réchauffement climatique est bien plus élevé que ce qui est annoncé officiellement. Tout cela est maintenu secret, sous contrôle des états, pour ne pas affoler les populations. Si elles étaient informées de la réalité du désastre annoncé, une guerre civile mondiale serait inévitable. Cette information, nous l’avons depuis les années 50. À cette époque, les gouvernements se sont mis d’accord en secret pour mettre en œuvre un plan de sauvetage de la terre. Ils ont élu un gouvernement mondial à qui ils ont délégué toutes les compétences nécessaires. Les membres de cette cellule ont été choisis parmi tous les pays pour leurs compétences pluridisciplinaires et transversales. C’est un fait marquant dans l’histoire de l’humanité, leur élection s’est réalisée à la majorité absolue. C’est vous dire, si les gens avaient suffisamment pris conscience de l’imminence du chaos pour réussir à mettre les querelles d’ego de côté. Depuis les membres de ce gouvernement secret, se renouvellent par cooptation interne. Seuls les trois plus hauts dirigeants de chaque pays sont au courant. »

Tous les participants avaient les yeux écarquillés par la surprise. L’étonnement autant que l’effroi leur faisant pendre les mâchoires.

— Ils ont réussi à détruire la planète, lâcha Guenièvre qui avait une larme qui coulait sur une de ses joues,

— Désolé, ça n’a rien à voir avec l’activité humaine, même ça n’a pas été très glorieux ces dernières années, avec une pollution débridée dont on n’a pas à être fier. L’atmosphère terrestre n’est pas stable sur une échelle de temps de plusieurs milliers d’années. Des refroidissements et des réchauffements, il y en a eu plusieurs et nous sommes simplement proches du sommet d’une de ces phases. Mais de toute façon, l’heure n’est plus à chercher des responsables, mais à trouver des solutions, indiqua l’organisateur de la réunion,

— Et la solution est ? demanda Raphaël, déjà en mode compromis,

— Hé, attendez un peu, moi j’ai une question ! Vous êtes qui vous ? Pourquoi on devrait vous croire ? C’est pour une caméra cachée, c’est ça ? Ouais, c’est bon, les gars, on ne va pas aller plus loin, on a compris ! Sortez de derrière les murs ! exulta Gilles, victorieusement, fier d’avoir été le premier à comprendre,

— Désolé, Docteur Cariban, tout ce que je vous dis est malheureusement la plus stricte vérité. Vous l’avez tous compris, je ne suis pas notaire, je travaille sous couverture. Je suis membre de la confédération mondiale, en charge du projet Alpha14. À ce titre, j’étais chargé de votre recrutement, indiqua Maurice Voltaire, car c’était bien son nom,

— Le projet AlphaCastor, c’est quoi ? demanda Mario Capdeville, pour détendre l’atmosphère qu’il trouvait un peu trop électrique à son goût,

— Le projet Alpha14, est un sous-projet en France du projet mondial. Nous devons évacuer la terre ! lança Voltaire, n’en disant pas plus et en attendant les réactions de l’assemblée,

— Impossible, on en est à peine à essayer d’envoyer des sondes sur mars, alors évacuer la terre, c’est du gros délire, s’emporta Sébastien Lalane en se levant d’un bond. Lui qui travaillait dans le domaine savait de quoi il parlait,

— Ce serait trop long de rentrer dans les détails, mais depuis les années 50, les gouvernements ont eu accès à des technologies avancées qui ont été classées confidentiel-défense, par tous les pays. La confédération mondiale, dont je vous ai déjà parlé, a été chargée de développer ces technologies afin de préparer le grand départ qui était inévitable.

— Bon allez-y mon vieux, crachez le morceau, s’énerva Stéphanie Prigneaux en tapant sur la table basse, elle n’en pouvait plus de le voir tourner autour du pot,

— D’immenses vaisseaux sont en construction, dans une base souterraine, au cœur du massif central. Et c’est la même chose dans chaque pays. Lorsque le signal du début de l’évacuation sera donné, d’ici quelques mois, la loi martiale au niveau mondial sera décrétée. Les gens seront alors conduits par groupes de 1 000 vers ces vaisseaux dans lesquels ils seront placés en état d’hibernation. Le voyage s’effectuera à une vitesse supérieure de 135 fois celle de la lumière, en transitant dans un espace parallèle dans lequel les lois de la gravitation sont différentes. Il durera cependant cinq ans pour rejoindre, à 680 années-lumière d’ici, la planète Kepler 22b, dans la constellation du cygne. Bien que découverte officiellement en 2011, la planète Kepler 22b a été colonisée à partir des années 1970. Une base y est d’ores et déjà installée afin d’accueillir le peuple de la terre. C’est de cette base logistique que sera organisée la répartition des populations sur l’ensemble de la planète, dans les zones appropriées. Des vaisseaux cargo font des allers-retours depuis les années 80 pour apporter les matériels de terraformage nécessaires.

— Oui, mais nous dans tout ça, on intervient où, pourquoi et comment ? demanda Agathe toujours prête à aider,

— J’y viens. Même si le vaisseau spatial est à pilotage entièrement automatique et doté d’une intelligence artificielle extrêmement performante, rien ne remplacera jamais l’esprit organique pour prendre une décision en cas d’imprévu. Et les imprévus, comme on ne peut pas les prévoir par définition, il faut les traiter au moment où ils arrivent. Ce sera votre rôle pendant le voyage. Nous vous avons choisi tout d’abord chacun pour votre très haut degré d’éthique. Ensuite, parce qu’à vous dix, vous êtes un parfait échantillonnage de la nature humaine en termes de profils psychologiques. Je peux vous donner sommairement vos caractéristiques de base, si vous le souhaitez, indiqua le responsable du projet Alpha14,

Tous acquiescèrent, silencieusement, curieux de savoir ce qu’il pourrait bien être dit à ce sujet.

— Et bien, Je commence par vous, mesdames. Judith et Sylvie, vous êtes très attachées à ce que les règles soient respectées. Vous aussi Julie et Sébastien dans une moindre mesure, car le respect des opinions est aussi important pour vous. Vous Judith vous avez en plus un goût prononcé pour améliorer les procédures. Julie, ce qui vous différencie de Sébastien, c’est que rien ne vous fait peur et que vous avez tendance à foncer, même si c’est dangereux. Vous, par contre, Sébastien, vous préférez prendre du recul et vous demander si la solution est la meilleure. Vous êtes d’un naturel assez méfiant. Ce qui prime pour vous, Agathe, c’est l’empathie pour les autres et votre irrésistible envie d’aider les gens. Ah Guenièvre, une sensibilité à fleur de peau, vous êtes l’artiste du groupe, et vous avez une créativité qui dépasse largement la normale. Et pour finir, Stéphanie. Avec vous, il ne faut pas y aller par quatre chemins, ça doit avancer, sinon vous ruez dans les brancards. Vous êtes une battante.

À vous, messieurs. J’ai déjà évoqué le cas de Sébastien. Mario, vous êtes le joyeux drille de la bande. Toujours optimiste, pour vous, il n’y a pas de problème que des solutions. Dans votre monde, il suffit de changer de point de vue et tout s’arrange. Pour Raphaël, c’est aussi la même idée, mais plus tournée vers la recherche d’un consensus. Vous êtes en quelque sorte le diplomate de l’équipe. Alain et Michaël, vous avez des profils proches. Tous les deux, vous êtes des observateurs qui prennent les informations pour les analyser et en sortir la meilleure solution raisonnée. Vous êtes du style à tourner sept fois votre langue dans votre bouche avant de parler. Par contre Alain, vous êtes plutôt intuitif et du style à être content de partager avec plein de gens dans une ambiance festive, alors que Michaël, vous êtes plus sensitif et avez aussi besoin de plus de solitude. Vous appréciez plutôt de débattre d’un problème pointu avec quelqu’un en tête à tête. Pour finir, il reste Gilles. Vous êtes le compétiteur de l’équipe. Pour vous, seul le résultat compte et il faut gagner coûte que coûte.

Voilà, il est prouvé que c’est dans la diversité qu’émerge la meilleure intelligence collective. C’est pour cela que vous êtes tous différents. Vous serez donc l’équipage en charge de Alpha141, le premier vaisseau spatial de transport à quitter la terre.

Mais votre mission ne s’arrête pas là. Arrivés sur Kepler22b, vous devrez tout d’abord réveiller les 1 000 passagers du vaisseau. Il vous faudra ensuite les prendre en charge, pour former la première colonie française sur la nouvelle planète, la colonie Alpha141. Je dis française, mais arrivés sur place, il n’y aura plus de question de nationalité, juste des humains quelle que soit l’origine. Aidés par les militaires déjà sur place, vous serez donc les premiers leaders de ce groupe d’individus chargés d’installer la colonie, de la faire fonctionner, puis d’organiser démocratiquement des élections.

Mesdames, messieurs, l’humanité compte sur vous. »

Ils se regardèrent tous les uns, les autres et une grande émotion les parcourut. Ils comprenaient l’enjeu de la situation, et la responsabilité qu’ils avaient dans la réussite de ce projet vers un nouveau monde. À ce moment, il s’installa entre eux, un lien particulier que tous ressentir physiquement. Ils venaient de s’unir en une entité psychique qui allait guider l’exode vers une nouvelle terre, sur laquelle ils espéraient que les Kepleriens pourraient s’exprimer cette fois avec plus d’humanité.

About Eric

Boulimique de la vie, énormément de choses m’intéressent. Mais aujourd’hui, ma passion, c’est d’étudier le fonctionnement des systèmes complexes. Et le plus abouti, le plus beau, c’est la vie ! Mon chemin de vie est de transmettre, sans retenue, toute la connaissance que j’ai accumulée, afin que chacun puisse réussir tous ses projets et vivre pleinement le bonheur d’exister.

Leave a Comment